BRASAGE

Le brasage des métaux est un soudage fixe de façon permanente de deux pièces à assembler. Mais, contrairement au soudage, il n’y a pas fusion des bords des pièces, mais diffusion de part et d’autre de la zone d’assemblage. L’action est obtenue par la montée en température des pièces. Elle peut être complétée par une action mécanique, ou par l’adjonction de métal d’apport favorisant le mouillage. Le travail des forgerons martelant les métaux portés à blanc est une illustration des anciennes techniques de brasage. Souvent utilisé dans les industries à fortes cadences comme l’industrie automobile ou à forte automatisation comme l’aéronautique, l’aérospatiale ou la mécanique de précision, le brasage n’amène pas les métaux des pièces à assembler à leur température de fusion. Cela permet de mieux préserver les propriétés mécaniques et diminue les problèmes éventuels d’oxydation. Ce sont trois propriétés physico-chimiques qui permettent que deux pièces soient brasées. La capillarité permet au métal fondu de rentrer dans les espaces libres laissés entre les pièces, propriété utile pour les pièces emboitées. Le mouillage, qui est l’apport de métal en fusion, prépare et participe à la création de liaisons métalliques et chimiques. Enfin la diffusion permet de lier les métaux en équilibrant les compositions de chaque pièce pour tenter de les rendre homogènes.

BRASURE BAGUETTE CUIVRE PHOSPHORE
BRASURE BAGUETTE ARGENT 20 %
BRASURE BAGUETTE ARGENT 30 %
BRASURE BAGUETTE ARGENT 40 %
BRASURE BAGUETTE LAITON
BRASURE BAGUETTE ACIER DOUX CUIVRE
BRASURE DECAPANT ARGENT